CONTACT - RÉSERVATION

 

DISPONIBILITÉS ET CONTACT

Pour toute demande d' information et/ou réservation, nous vous prions de nous joindre.

 

Villa Diamondhead Corse

Les Terrasses de Pinarellu, 20144 Ste Lucie de Porto Vecchio

 

TARIFS SAISON 2020 / SEMAINE

MAI et JUIN

02.05.2020 - 06.06.2020 : 4.000 €

06.06.2020 - 13.06.2020 : 5.000 €

13.06.2020 - 20.06.2020 : 6.000 €

20.06.2020 - 27.06.2020 : 8.000 €

JUILLET

27.06.2020 - 04.07.2020 : 10.000 €

04.07.2020 - 11.07.2020 : 12.500 €

11.07.2020 - 01.08.2020 : 14.000 €

AOUT

01.08.2020 - 22.08.2020 : 16.000 €

22.08.2020 - 29.08.2020 : 12.500 €

SEPTEMBRE

29.08.2020 - 05.09.2020 : 8.000 €

05.09.2020 - 12.09.2020 : 6.000 €

12.09.2020 - 19.09.2020 : 5.000 €

19.09.2020 - 03.10.2020 : 4.000 €

CONDITIONS DE RÉSERVATION

 

SÉJOUR

  • Samedi - Samedi

  • Check-in: après 17h00

  • Check-out : avant 10h00

  • Maximum 12 (14) personnes autorisées, invités inclus.

RÉSERVATION

  • Versement à la réservation: un quart du montant total de location.

  • Versement du solde: deux mois à l'avance.

  • Modes de paiement acceptés: virement bancaire, chèque.

  • Caution demandée: 4.000 € (chèque non encaissé).

A SAVOIR

  • Non fumeur à l’intérieur de la villa.

  • Les arrhes sont non remboursables.

  • Le solde est remboursable en totalité si l'annulation est faite au plus tard 1 mois avant l'arrivée.

PRESTATIONS INCLUSES

 

INCLUS

  • le nettoyage de départ et un service ménage 5 x 4h / semaine

  • lit faits à l'arrivée (changement des draps le samedi si location sur plus d'une semaine).

  • serviettes de bain et piscine et tapis de bains changées régulièrement.

INCLUS

  • accès Internet haut debit WIFI.

  • climatisation / chauffage.

  • maintenance de la piscine et spa 1 fois / semaine.

  • livraison des courses, jour d'arrivée, si commandées sur casino drive.

OPTIONS

  • chef

  • cuisinière

  • massages

  • babysitting

  • coach sportif

  • coiffeuse

  • esthétique

  • yoga

Le sens du voyage

@Paul Nathan, un élève de 3ème...

Je me réveille.

J'ouvre mes yeux endoloris et regarde avec émerveillement

mon magnifique compartiment. Je me lève en entendant le son

rythmique des roues sur le chemin de fer. Ah, quel son

merveilleux, il est fort mais si berçant, il est simple mais si

grandiose.

Je me dirige à présent vers le hublot, la fenêtre du monde,

de là,  je peux voir... voir mon environnement.

Qu'il est épuré ce hublot, mais, de tout façon, ce n'est pas lui

que l'on regarde, c'est l’extérieur.

 

Le train avance mais j'ai la sensation de ne pas bouger,

je sens juste une légère poussée, légère mais fortement agréable.

Voilà, j'ai atteint le hublot et je m'empresse d'y jeter un œil.

Tout comme un enfant qui reçoit un cadeau le ferait.

Je vois une plaine dans laquelle un troupeau conduit par un

berger rumine paisiblement. Non loin d'eux, une petite maison

de campagne est érigée, accrochée à un petit jardin rural.

Je vois la montagne, couverte de verdure. Certains arbres

poussent aux creux des rochers, d'autres semblent pendre dans

le vide. A côté d'eux, des animaux plus ou moins gros sautillent

de pans en pans, habitués à ce relief abrupt.

 

Le train commence maintenant à prendre de l'altitude.

Ah, quelle indescriptible sensation d'élévation, on a l'impression de rétrécir face à la nature, on se sent si petit face à sa puissance.

Je contemple, une fois encore,  les animaux plus ou moins grands qui poursuivent leur ascension. Un exquis paysage se présente.

Je vois des monts sur lesquels la glace et la neige semblent éternelles, les pics qui semblent aiguisés, un soleil présent mais qui semble avoir arrêté de chauffer.

 

Soudain, l'obscurité.

La lumière naturelle a laissé place à de petites lampes murales, placées à égale distance les unes des autres. Je restais ainsi, à écouter le son rythmé du train maintenant couplé à l'écho infini du tunnel.

D'un coup, je fus ébloui. Je suis resté quelques secondes les yeux fermés, anéanti par le choc lumineux. J'ouvris peu à peu mes paupières et commençais à m’habituer à ce brusque changement.

Voilà, je vois, je peux à nouveau observer la beauté du paysage… Sur les flancs de la montagne, se trouve une magnifique cascade. L’eau se jette gracieusement de son sommet avant d’atterrir semblant n’être jamais tombée. Je peux la voir poursuivre son cours, elle serpente entre les roches et rochers, et s’expulse, toujours avec le même entrain, dans une énième chute d’eau.

Le train continue sa course, il avance, lui aussi, toujours avec le même entrain. Les paysages défilent, plus majestueux les uns que les autres, ils sont tous magnifiques, tous différents, tous magiques... Ils sont authentiques ; ces paysages, et les comparer reviendrait à les restreindre.

 

Je vais m’allonger sur le lit  gardant les yeux fixés sur le hublot. Je m’assoupis, bercé par la beauté des paysages, par la poussé du mouvement et par le son du train poursuivant sa course…

VILLA DIAMONDHEAD CORSE

© Copyright 2019 - Villa Diamondhead Corse. Tous droits réservés